Des seins trop gros, trop petits… Mais aussi un sein plus gros que l’autre, on a toutes ce genre de petits soucis. ?  Aujourd’hui on témoigne : ?

Hello,

Un sein plus gros que l’autre c’est normal :

A l’adolescence, ton corps évolue et tu peux constater des changements importants. La croissance des seins est différente pour chaque adolescente mais, dans l’ensemble, sache que quasiment toutes les filles ont un sein plus gros que l’autre. Et tu sais quoi ? Ce n’est pas grave. C’est même tout à fait normal. Seulement, cela est un peu plus important chez certaines filles que pour d’autres. Surtout, ne te sens pas gênée dans les vestiaires, tu n’as pas à avoir honte de ton corps. Il évolue, à son rythme, et le corps n’est jamais parfaitement symétrique.

Moi aussi j’ai un sein plus gros que l’autre :

Pour tout te dire, j’ai moi-même connu une différence de bonnet importante quand j’avais 16ans (un bonnet B à droite et un bonnet D à gauche, autant te dire que ce n’est pas très pratique pour trouver un soutien-gorge !) Quand on s’en rend compte, on trouve cela injuste, on a l’impression d’être la seule à vivre ça, et on a un certain sentiment de mal-être. J’avais très honte de mon corps, je pensais que les autres filles ne pourraient pas comprendre. J’ai même attendu six mois avant d’en parler à ma mère ! Pourtant, en discutant avec elle, j’ai su qu’une amie de la famille avait connu le même problème et qu’elle avait pu y remédier en consultant une chirurgienne esthétique. Lors de la consultation, j’ai découvert qu’il y avait énormément de jeunes filles et de femmes qui avaient un sein plus gros que l’autre, et cela m’a fait beaucoup de bien de le savoir. Le bistouri n’est pas une fin en soi, mais sache que c’est une solution qui existe : on m’a réduit le sein gauche et placé une prothèse dans le droit, ce n’est pas une opération à prendre à la légère, il faut passer au moins une nuit à l’hôpital, rester immobilisée près d’une semaine, puis tu dois porter un soutien-gorge de sport quotidiennement pendant deux mois sans pouvoir soulever de poids. L’opération n’est pas définitive puisqu’il faut changer la prothèse environ tous les dix ans et que si ton corps évolue, il peut de nouveau y avoir une différence visible (lors d’une prise de poids notamment), ce qui peut conduire à une nouvelle opération. En revanche, elle est souvent remboursée par la sécurité sociale. Sache également que lors d’une réduction, les cicatrices restent un peu visibles. Malgré tout, je ne regrette absolument pas d’avoir franchi le pas : quand la différence est aussi importante, il est très difficile de porter un soutien-gorge car il y a toujours un sein qui n’est pas maintenu. Je découpais de vieux soutien-gorge pour récupérer le coussinet et rembourrer mes nouveaux soutiens-gorge afin de combler le creux. Le système n’était pas pratique puisqu’il fallait toujours remettre le coussinet en place, et que ça ne marchait pas avec les maillots de bain !

Je n’ai pas trouvé l’opération très douloureuse même si c’est loin d’être un moment agréable à passer et aujourd’hui, cinq ans plus tard et une nouvelle opération au milieu, je suis toujours contente de l’avoir fait. J’oublie même que j’ai une prothèse, je ne vois presque plus les cicatrices et, surtout, j’ai totalement accepté mon corps. Je me dis qu’être opérée à 17 ans c’était peut-être un peu tôt, car mon corps était encore en pleine croissance, que j’avais des études stressantes au cours desquelles j’ai pris du poids, ce qui a conduit à une deuxième opération pour ré-harmoniser ma poitrine une fois ce poids perdu, mais j’encouragerai toute jeune femme avec une différence de plus d’un bonnet à consulter un chirurgien si, et seulement si, cette différence la gêne dans son quotidien. C’est le seul moyen de vraiment comprendre ce qu’il est possible de faire et si un tel acte chirurgical est justifié.

sein-plus-gros-que-l-autre-2

Un sein plus gros que l’autre, légère différence:

Mais pour une différence moindre, sache qu’il ne faut vraiment pas t’inquiéter car elle est commune à toutes les filles. Si tu n’es pas très à l’aise dans tes soutien-gorge car tu ne te sens pas suffisamment maintenue, opte pour la brassière. Chez Mina Storm, toute notre gamme de lingerie ado est composée en technologie bi-stretch, de sorte que le soutien-gorge est parfaitement adapté à ta morphologie. Flexible, il épouse les formes de ton corps contrairement au soutien-gorge traditionnel qui exige que ce soit ta poitrine qui lui corresponde. Si tu crains que la différence de taille soit visible avec une brassière, tu peux glisser une petite mousse amovible du côté du sein plus petit afin d’équilibrer ta poitrine. On n’y verra que du feu.

Le plus important, c’est que tu te sentes à l’aise avec ton corps, peu importe ses différences. Tu es unique, et c’est ce qui te rend magnifique.